Les équipements de protection individuelle de base sur les chantiers

Les équipements de protection individuelle de base sur les chantiers

Qu’est-ce qu’un équipement de protection individuelle ou EPI ?

Selon la définition du Code du travail, les EPI sont des “dispositifs ou moyens destinés à être portés ou tenus par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ou sa sécurité”. Ils sont différents en fonction des missions qui sont confiées à la personnes ainsi qu’en fonction des risques que cette dernière encourt.

Catégorisation des EPI

Il existe 3 catégories d’EPI classés en fonction de la gravité des risques encourus :

  • Catégorie 1 : Les EPI de catégories 1 protègent contre les agressions chimiques/mécaniques graves et les chocs qui n’affectent pas les parties vitales et qui ne sont pas susceptibles de provoquer des lésions irréversibles.
  • Catégorie 2 : Ces équipements protègent du même type d’agressions mécanique ou chimiques graves mais aussi des chocs affectant les parties vitales du corps et susceptibles de provoquer des lésions irréversibles
  • Catégorie 3 : Ils protègent des dangers de mort.

Information et formation

Pour permettre aux travailleurs d’apprendre comment ajuster et porter les équipements de protection individuelle, une formation est indispensable.
Les employés doivent connaître l’utilité de chaque EPI et les risques auxquels ils sont exposés en cas de non respect des règles. Afin de motiver les travailleurs à respecter cette règle, ils doivent être pleinement conscient des risques qu’ils encourent en ne respectant pas ces indications.

Les obligations de l’employeur

En plus de s’assurer de la bonne utilisation des EPI, l’employeur a pour obligation de fournir les équipements appropriés aux risques (et au travail de chaque travailleur) gratuitement. De plus, ces équipements doivent être vérifiés et entretenus régulièrement par les personnes habilitées et certifiées aux normes CE (certificat de conformité obligatoire).
Dans certaines situation, porter des équipements de protection mal entretenus (voire défectueux) peut s’avérer plus dangereux que de ne pas en porter.
Des procédures de vérifications doivent donc être mises en place afin de remarquer toute défectuosité potentielle et amener la mise en danger des collaborateurs.

Ces vérifications peuvent être effectuées par une société externe. Elles visent à :

  • Prendre des mesures nécessaire si les EPI arrivent à expiration
  • S’assurer du respect de l’entretien des EPI
  • S’assurer du bon état des EPI en service et en stock
Tous les équipements de protection individuelles n’ont pas besoin du même entretien! Certains nécessitent une vérification obligatoire annuelle et les résultats doivent être consignés dans le DUS ( Document Unique de Sécurité). Voici la liste des équipements qui nécessitent un entretien annuel obligatoire :
  • Gilets de sauvetage gonflables
  • Systèmes de protection individuelle contre les chutes de hauteur
  • Appareils de protection respiratoire autonome destinés à l’évacuation du personnel et équipements destinés aux interventions accidentelles en milieu hostile
  • Stocks de cartouches filtrantes anti-gaz pour appareils de protection respiratoire.

Statistiques des accidents du travail

D’après Ameli, en 2018, sur tous les secteurs confondus, 14% des accidents du travail, 5% des accidents du trajet et 15% des maladies professionnelles concernent les salariés du BTP.
Ce qui conduit quelquefois à de graves conséquences car dans le cas des accidents du travail ou des maladies professionnelles, le taux d’incapacité permanente est de 16% et de 5% pour les accidents de trajet. Concernant les taux de décès, dans le cas des accidents du travail et des maladies professionnelles, celui s’élève à 19% et pour les accidents de trajet,le taux s’élève à 8%.

Ameli a donc constaté que “1 salarié sur 18 est victime d’un accident du travail par an, soit 1 accident du travail toutes les 2 minutes.”

Au total, en 2018, plus de 6 millions de jounrées de travail ont été perdues à cause des accidents de travail.

Les accidents de travail

Les 3 causes reconnues par l'Assurance Maladie qui sont à l’origine des accidents de travail sont la manutention manuelle qui entraîne de forts troubles musculaires dans 48% des cas, les chutes de hauteur et de plain pied dans 31% des cas et les outils utilisés dans 15% des cas.

Les accidents de trajet

Quasiment 5% de l’ensemble des accidents de trajet pris en charge par l’Assurance Maladie et le même taux des accidents conduisant à une incapacité permanent sont comptabilisés dans le secteur du BTP.
Toutes ces données représentent donc 379 000 journées de travail perdues à cause des accidents de trajet.
Le taux de l’ensemble des décès liés au travail dans ce secteur s'élevait à 8% en 2018.

Les maladies professionnelles

En 2018, le secteur du BTP a comptabilisé 15,3% des maladies professionnelles reconnues, 16% de maladies conduisant à une incapacité permanente et 19% de décès faisant suite à une maladie professionnelle. Toutes ces données représentent donc 1,6 million de journées de travail perdues à cause des maladies professionnelles.

Le kit d'hygiène personnel Covid-19

En plus des Équipements de Protection Individuelle exigés, les travailleurs doivent disposer d’un Kit d’Hygiène personnel sur le chantier pendant cette période de la Covid-19. Ce kit d’hygiène personnel comprend :

  • Un stylo bille,
  • Du gel hydro-alcoolique,
  • Des gants jetables ou lavables,
  • Des lingettes désinfectantes ou pulvérisateur de Javel diluée,
  • Du papier toilettes, mouchoirs et essuie-tout,
  • Des masques de protection,
  • Des masques de protection.
Ce kit doit être complet et référencé “Covid-19” et le compagnon doit obligatoirement s’en accompagner dès son arrivée sur le chantier.

Faites appel à SARL Chaput pour vos travaux en tous genres

Réel pionnier dans le milieu des travaux publics dans le 06, la SARL Chaput sera ravie d’étudier et de réaliser vos projets. Notre équipe vous accueille du Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18 au 158 Avenue Michel Jourdan à Cannes dans les Alpes Maritimes (06). Vous pouvez également nous joindre par téléphone au 04.92.18.05.05. Nous avons également un encart dédié pour vos demande sur notre site internet. Il vous suffira de remplir ce formulaire afin que nous puissions entrer en contact avec vous et fixer un rendez-vous. Que vous soyez particulier ou professionnel, n’hésitez pas à nous contacter pour organiser un rendez-vous dans le locaux afin de deviser votre projet. Une fois que vous nous avez présenté votre projet, notre équipe de spécialistes se déplace sur place en amont afin de réaliser une étude détaillée de votre projet et de vous apporter les solutions pérennes les plus adaptées.